Wiki Empire
Advertisement

La Brutopie n'est pas une entité diplomatique à proprement parler. Elle représente, aux yeux de l'Empire, l'absence de civilisation dans un monde scindé en deux réalités : l'une, celles des sphères d'influence, comme celle des empires se partageant la gouvernance globale, et l'autre, celle détachée de ces sphères, le monde non-civilisé. La Brutopie désigne cette réalité.

Histoire

Dans les heures naissantes de la République, les penseurs de la révolution, « philosophes », fondèrent un paradigme diplomatique et culturel visant à établir un découpage du monde en influences, et non en frontières fortifiées ou en peuplements. Ce paradigme, se propageant par le biais de la révolution aux acteurs qui fonderaient ensuite les multiples empires de la Terre, se vit alors accepté et promu comme réalité du monde civilisé.

La croissance diplomatique la plus fulgurante fut celle de la République — ce qui participera grandement à son aboutissement en Empire et à la restauration monarchique — qui par la même occasion, ne se vit plus l'autorité intellectuelle d'antan, se fermant davantage sur sa politique intérieure. À la naissance de l'Empire, l'Amérique du Nord et l'Asie australe se virent fort peuplées et civilisées, une expansion culturelle qu'elles ne connurent pas du temps de la République, laissant alors aux populations inciviles, indigènes de Brutopie, les régions moins désirables du globe : l'Afrique intérieure, l'Amazonie, la Sibérie.

Advertisement