Wiki Empire
Advertisement

Circa de Stonhense est une célèbre pirate originaire de l'Empire Inca, ainsi que l'alliée et la maîtresse de Vladislav Amiel.

Historique

Jeunesse

Née à Nazca située au cœur de l'Empire Inca, Circa n'était pas destinée à devenir quelqu'un d'important. Elle ne reçut pas la moindre éducation et n'apprit pas à lire. Sa vie bascula le jour où l'explorateur impérial Joseph de Véronèse toucha les côtes incas, et eut un premier contact avec les locaux de la ville.

Circa fut immédiatement fascinée par la vue de ces impressionnants voiliers, et voulut dès lors parcourir toutes les mers du globe sur l'un d'eux. Circa embarqua en tant que passager clandestin sur l'un des navires de la flotte, dissimulée dans un tonneau de pommes pour gagner l'Empire. Véronèse revint ainsi en 201 à Séville pour conter ses aventures, et Circa trouva une opportunité de disparaître dans la nature.

Débuts dans la Piraterie

Elle fit partie d'un équipage de marchand d'esclaves toscan du nom de Ricardo Brazenieri, et c'est à son contact qu'elle apprit la langue impériale pendant plusieurs années. Ce dernier mourut de la peste en 203, et Circa prit sa place à la tête de l'équipage. Continuant un temps les activités d'esclavage, elle choisit de se tourner vers la piraterie, encore plus lucrative. Le premier navire attaqué par la jeune femme fut celui du capitaine Alphonse de Stonhense.

Ce dernier issu de la petite bourgeoisie, finit empalé par Circa. Fière de sa victoire, elle se fit connaitre sous l'appellation de "Circa de Stonhense" en guise de trophée immatériel prélevé à ses victimes. Elle commença ainsi à piller et attaquer de nombreux navires de commerce impériaux en Méditerranée dès 204 et se forgea rapidement une réputation de cruauté qui ne tarda pas à la précéder. La menace maritime qu'elle représentait au sein de l'Empire amena ce dernier à contracter des guildes spécialisées dans le fret maritime afin de monter une équipe de mercenaires des mers, à hauteur de vingt mille ducats impériaux, une somme record pour cette époque.

Au service de Vladislav Amiel

Faite prisonnière en 207 par les hommes de Vladislav Amiel, ce dernier jugea qu'elle pourrait lui être utile pour livrer secrètement de grandes quantités d'armes illégalement, et choisit donc de la libérer. Leur collaboration s'avéra fructueuse, puisque les deux s'enrichirent considérablement, n'hésitant pas à contourner discrètement des embargos impériaux afin de revendre la marchandise au prix fort. A la même époque, les deux entamèrent également une liaison, dans laquelle Circa était sincèrement attachée à Amiel.

Mort

En 214, Circa attaque un bâtiment impérial, "Le Seigneur de la Mer" arborant le pavillon des Constantinere, qui était en train de transporter des armes à destination de Lucciana (en Corse). A la grande stupeur de la pirate, les marins s'armèrent et parvinrent à se défendre, et même à repousser son équipage. Grièvement blessée d'un coup de sabre lui faisant perdre instantanément l'usage d'un œil, elle tente de ramper jusqu'au bastingage mais se fait saisir et emprisonnée tandis que ses hommes se retrouvent massacrés.

Un œil de verre de fortune lui est mis tandis qu'elle est emmenée à Lisvourne pour y être interrogée, puisque même si le lien avec Vladislav était inconnu, les autorités impériales se doutaient qu'elle participait à un grand trafic d'armes et voulaient obtenir le nom de ses complices avant qu'elle ne soit jugée. Ne perdant pas espoir en son allié, Circa ne lâche rien sous la torture qui débute dans la nuit du 7 décembre 214.

Apprenant la nouvelle, Vladislav ne prit aucun risque que des informations compromettantes ne soient révélés, et envoya un agent de la SIRMA qui introduisit dans sa cellule un serpent venimeux dans la soirée du 8 décembre. Faible et endormie suite à des heures de torture, elle se laissa mordre, sachant pertinemment que son amant la laissait à son triste sort.

Advertisement