Wiki Empire
Advertisement

Dalibor Reha, de son nom complet Dalibor Vegalobo Aldéric Reha de Francie ou seulement Aldéric de France, est une personnalité impériale ayant notablement exercé les fonctions de maître de la Guilde Impériale, Grand Vizir, ou ministre au sein du Conseil Impérial, entre autres, il fut à l'origine de la Renovatio Imperii sous le régime d'Esteban II.

Durant les premières lueurs de l'Empire rénové, il a devisé de nombreuses tactiques militaires en tant que président du Sénat afin de ne pas limiter les pouvoirs d'un empire en sous-effectifs - c'est ainsi que commencèrent les Campagnes d'Afrique Orientale et la Campagne d'Anatolie.

Emblème de Dalibor Reha.

Il occupa une multitude de postes et sera maintes fois récompensé à travers sa carrière :

De ceux-ci, la totalité fut le résultat d'une de ses œuvres ou de ses actions envers l'Empire, qui, avec son aide militaire, parviendra quasiment à doubler de taille.

Histoire

Dalibor Reha est très mystérieux, rien n'est connu de sa part, ni même fut-il amené à la popularité de par une nette évolution, en effet, il se fît connaître de l'Empire très vite, sa prestance et son attitude se trouvant être intéressante, voire utile à l'Empire, mais surtout amusante pour l'Empereur, qui remarquera très vite ses talents militaires, et s'empressera alors de le nommer général des armées, ce qui fut assez vite insuffisant—en effet, il remarqua que le territoire africain cachait de grandes richesses, mais surtout que personne n'y était intéressé.

Après avoir fait remarquer l'urgence d'une future conquête de ce territoire béni, Dalibor demanda le contrôle (inabsolu) d'un territoire conséquent de l'Empire, longtemps boudé par ce dernier—les Balkans—ainsi il fut nommé Gouverneur-Duc de la région, ce qui l'amena à parfaire l'infrastructure des Balkans et les rendre hospitalières à la population y séjournant, et dont la pauvreté eut chuté.

Il se rendît vite compte de la sous-culture du peuple impérial et de l'obscurantisme général, vis-à-vis duquel il blâma Esteban Ier ; il mettra en œuvre une évolution culturelle, en pointant du doigt les erreurs de la cartographie impériale, le manque de renseignements fournis à l'Empereur et la négligence du système, qui a conduit à l'effondrement de la République. L'Empereur Esteban II, encore jeune par rapport à ses prédécesseurs, appliqua avec fermeté une réforme, la Renovatio Imperii qui conduira au bouleversement de l'Empire obscurantiste à amènera de nombreux changements, notamment, la formation du Sénat Impérial, du Conseil Impérial et du découpage administratif de l'Empire, sur le plan hiérarchique et géographique, et l'établissement de la capitale impériale, relayant donc le Palais Impérial au second plan. Ainsi, Dalibor, maintenant Aldéric de France, n'était plus Gouverneur-Duc, mais seulement Gouverneur, consolé par sa promotion au Conseil Impérial où il contrôlera le Ministère de la Culture et de la Communication et le Ministère des Renseignements et des Affaires Étrangères, position qu'il ne gardera pas car, après un affront indirect à l'Empereur, le Grand Vizir Yada Wina, fut répudié au rang de la plèbe, mais, plus tard, lui seront confiées les positions au Conseil Impérial d'Aldéric, qui sera promu au rang de Grand Vizir a son tour.

Ayant finalement concrétisé son envie d'amener l'Empire à son apogée, et sa population au sommet de son enthousiasme, Aldéric mis en marche la construction de la Cité Impériale, de la ligne Reha, et des Forts de Morée avant de mettre en avant le plan Parure, première phase de la Campagne de Libye.

Après une longue traversée du désert, Reha revint au continent impérial pour partager la richesse amassée lors de l'expédition africaine, et de l'investir dans de nombreux projets comme la rénovation de la capitale, la ligne Reha ou les Forts de Morée, ces derniers étant annulés au profit de l'Empire. Il décidera alors de partir pour l'Anatolie sans préparation, et sa campagne sera une des plus désastreuses et humiliantes de l'histoire de l'Empire, et se soldera avec sa mort et donc la rupture du gouvernement, mais aussi de la Guilde Impériale et de toutes ses autres entreprises, ce qui causa une crise à travers le réseau de Reha, une crise qui n'ébranla pas l'Empire, se reposant maintenant seulement sur la force de son nouveau gouvernement.

Laissé vacant pendant plusieurs années, son titre de Gouverneur des Balkans fut plus tard attribué à Albert Amiel en 273, afin de remédier aux problèmes causés par la disparition de Dalibor notamment le sous développement et la misère grandissante de cette région.

Advertisement