Wiki Empire
Advertisement

L'Empereur est monarque de l'Empire. La première personne à porter ce titre fut le Citoyen Suprême en l'an 0 : son accession à ce poste marqua la fin de la République et le début de l'Empire.

Histoire

L'Empereur est le chef de l'État et le guide du peuple. Il nomme le Grand Vizir et les membres du Conseil Impérial, dirige la Noblesse et la Bourgeoisie et commande l'Armée Impériale.

Rôle constitutionnel et devoirs

Succession

Régence

Sous le Premier Empire, lorsque l’Empereur était trop jeune pour pleinement exercer ses pouvoirs, le Grand Vizir assurait la régence. S’il n’y avait pas de Grand Vizir, il était d’usage que le Sénat Impérial nomme un régent. Durant la Renovatio Imperii, les lois fondamentales de l’Empire furent modifier afin que dans le cas où le Grand Vizir ne pourrait pas assurer la régence de l'Empire, le Conseil Impérial se constitue en conseil de régence sous la direction du Chancelier impérial.

Depuis la Restauration, la Régence est instituée par les articles 15 à 19 de la Constitution. Lorsque l’Empereur n’est plus capable d’exercer ses devoirs (pour cause de maladie par exemple), le Sénat peut confier la régence à un membre de sa famille. Si l’Empereur est âgé de moins de 17 ans, le père ou la mère du souverain exercent la régence, sauf si ceux-ci sont déclarés inaptes par le Sénat, auquel cas la régence est confiée à un membre de la Famille impériale désigné par le Sénat. Lorsqu’il n’y a pas de prétendant légitime à la Couronne, le Sénat nomme un conseil de régence composé de cinq personnes.

Autres titres

L’Empereur se voit donner le titre de Père de la Patrie au sein de l’Empire (ou Mère de la Patrie pour une Impératrice) mais celui-ci n’est guère employé à l’étranger. Il fut donné pour la première fois par le Sénat à l'Empereur Trajan II suite à la victoire impériale de La Grande Boucherie Européenne. Depuis, à chaque accession, le Sénat proclame immédiatement le nouveau souverain "Père de la patrie".

Lors de l’indépendance des États libres du Pacifique, Ladislaus V s’est vu donner le titre héréditaire de Protecteur des États libres du Pacifique, lui conférant par la même des devoirs constitutionnels.

L’Empereur reste également Roi de Papouasie et est représenté dans ce rôle par le Gouverneur Général du Royaume de Papouasie.

Liste des Empereurs

Nervi (An 0–)

Nom Début du règne Fin du règne Notes
Citoyen Suprême
(36 AA–13 PA)
An 0 13 Il fut le fondateur de l'Empire en renversant la République. Son véritable nom n'est pas connu.
Ladislaus Ier
(4 AA–45 PA)
13 45 Son règne fut marqué par l’insurrection de Staufen qu’il réprima.
Tarquin Ier
(26–61)
45 61 Il est à l'origine de la Guerre Hispano-Impériale, à l'issue de laquelle l’Espagne fut annexée à l’Empereur.
Titianus Ier
(44–86)
61 86
Martial
(65–110)
86 110
Wilhelmus Mies
(63–123)
110 117 Régence du Grand Vizir de l'Empereur Martial I, jusqu'à ce que Trajan I puisse accéder au trône.
Trajan Ier
(98–132)
117 132
Suleiman Spiros
(101–151)
132 147 Régence du Grand Vizir de l'Empereur Trajan I, jusqu'à ce que Trajan II puisse accéder au trône.
Trajan II
(128–181)
147 181 L’Empire entra en guerre contre l’Empire russe et l’Empire britannique au cours de ce qui fut appelé La Grande Boucherie Européenne.
Alberto Ier
(156–194)
181 194
Titianus II
(175–215)
194 215 La Maison Herns se rebella contre la Couronne, Hadrien Herns s’auto-proclamant Empereur.
Esteban Ier
(193–243)
215 243
Esteban II
(223–305)
243 305 C'est sous son règne que fut mise en place la Renovatio Imperii.
Ladislaus II
(274-307)
305 307
Titiana Ière
(277-?)
307
Advertisement