Wiki Empire
Advertisement

La Famille Reha est une communauté isolationniste séparée d'une quelconque influence gouvernementale, mais à l'origine impériale — on peut donc la considérer comme communauté brutopique —. Elle fut fondée en 261 PA par Dalibor Reha dans le secret et fut gardée secrète au sein d'un abdominium en plein cœur du Mecsek Oriental, ou Piertcho, le premier d'une longue lignée de résuques, havres temporaires et indépendants de la famille, dont l'étendue est inconnue.

Histoire

En revenant des Campagnes d'Afrique Orientale, Dalibor Reha, exténué, fréquente un bar-lupanar à Zagreb où il rencontre une esclave sexuelle. Reha l'approche, mais ne requiert pas ses services de par son aversion pour les pratiques esclavagistes d'Esteban II ; lui parlant de son passé, son histoire l'émeut et il en tombe amoureux, tant même qu'il lui propose alors de s'échapper de cette maison close.

Il l'invite donc à se rendre à l'étage avec son torse lorsqu'un compagnon de la Guilde Impériale entre—et que Reha envoie promouvoir Marc Landa, Grand Mécène des Artisans de la Guilde au rang de Maître de Guilde afin d'occuper le compagnon mais aussi en prévision d'évènements futurs—avant de se dresser au balcon de la chambre où il eût invité sa douce, auquel était attaché le torse qu'elle empoigna pour descendre et s'enfuir de sa geôlière matriarcale.

Une fois à l'extérieur, il la vêtit de certains de ses effets afin de cacher son accoutrement usé, distinguable et tant indistingué avant de rejoindre le Conseil Impérial pour faire le compte-rendu de son expédition africaine. L'affranchie, jusque-là cachée, sera emmenée à la résidence d'Aldéric à Loivre où il l'imprégnera et l'abritera. Elle choisira d'adopter le nom de son époux improvisé et deviendra Filia Reha.

Avec l'assistance personnelle de Dalibor, sa vie s'assainit et elle accouche d'une fille, Céline, ce qui alerte son père, qui, dans un élan d'inquiétude pour sa nouvelle famille, décide de rassembler des fonds pour y subvenir : Pour cela, il propose un prétendu projet de construction à l'Empereur, des fortifications s'étendant sur la Morée afin de servir de rempart à son expédition anatolienne, sa dernière avant la retraite, qui se soldera par sa mort—certains des fonds rassemblés pour la Guilde et les Forts de Morée seront donc investis dans le bien-être de sa famille avant que le projet soit discontinu par Esteban II.

C'est à ce moment que Reha amena sa famille et sa gouvernante (seule personne tierce à connaître le secret) au loin, en dehors de la sphère d'influence directe de l'empereur et des Balkans afin de les y installer avec assez de ressources et de commodités pour se soutenir indépendamment de l'Empire ou tout autre organisme ou groupuscule.

Plus tard, il utilisera son influence pour laver toutes suspicions, traces et pour effacer l'existence officielle de tout ce qui touche à cette famille dans les registres impériaux et privés, avant de trouver la mort en Anatolie, ce qui signera pleinement l'indépendance totale de son héritage.

Membres

En vert sont montrés les patrons et matrones de la famille ; la couleur des cases de la dernière colonne représente les résuques auxquels les membres appartiennent :
  Piertcho

Nom Surnom Lien avec Céline Reha
Dalibor Reha
(214-263 PA)
Le Père Père biologique
Filia Reha
(237-299 PA)
L'Affranchie Mère biologique
Marie Reha
(231-275 PA)
Mère adoptive
Céline Reha
(262-320 PA)
La Matriarche -

Culture

Langage

Le Réhanien (ou je Rjanke) est une langue composite ayant évolué des préférences linguistiques et de la dialectique de Dalibor Reha, décrite pour la première fois par Céline puis standardisée et analysée par Güte Reha. Elle fait office de langue secrète, principalement secondaire et à vertu artistique. La plupart de ses composantes sont héritées du polyglottisme méconnu de l'ancien Grand Vizir.

Architecture

Science

Arts

Advertisement