Wiki Empire
Advertisement

Vespasien Vigo est un sénateur impérial ayant notamment travaillé sous le corps diplomatique de Yada Wina lorsqu'il fut Grand Vizir, il est notamment connu pour longtemps avoir été, officiellement, le seul rescapé de la boucherie ayant conclu la Campagne d'Anatolie, qui, par ailleurs fut la raison de la perte de Dalibor Reha.

Étant revenu à la Cité Impériale pour rapporter les nouvelles, il sera envoyé formaliser le Traité de Lancashire avec l'Empire britannique par Esteban II.

Histoire

Comptable de la petite bourgeoisie, Vespasien Vigo eut un rôle prédéterminée par sa famille dès sa naissance à Dijon en 228 PA, c'est donc très jeune qu'il sera suivi par Yada Wina, Grand Vizir de cette époque et intéressé par les talents financiers et administratifs de Vespasien. C'est alors en 249, année de la Renovatio Imperii, que Wina intégra ce dernier à son corps diplomatique, en même temps qu'ironiquement, le financièrement irresponsable Dalibor Reha sera intégré au Conseil Impérial.

Sa carrière ne sera pourtant pas bien éclairée, et d'ailleurs très courte car le corps qu'il eut intégré fut démantelé en 256 PA, avec la mort de Yada Wina. Elle ne fut pas vaine, cependant, car elle lui permet de créer une nouvelle sphère de contacts et d'acquérir de nouvelles compétences qu'il utilisera pour se hisser au sein de la bourgeoisie et faire fortune.

Il prospéra jusqu'à ce que la Guilde Impériale, au sein de laquelle il avait investi, fit appel à lui dans le contexte de la Campagne d'Anatolie, dans l'éventualité de possibles échanges commerciaux : Il acceptera l'appel et en sera récompensé, il élargira une fois de plus ses horizons avec les communautés environnantes où il apprendra aussi des failles administratives de l'Empire.

L'expédition finira en massacre dont Vigo sera le seul rescapé officiel, après avoir été récupéré par des ouvriers de la Guilde sur le chantier des Forts de Morée et ramené à la Cité Impériale pour faire étalage de son histoire à Esteban II, qui lui proposera le poste de Sénateur.

Avec Reha étaient mortes les chances de négociations territoriales avec l'Empire britannique, vraisemblablement ; c'est alors que Vigo proposa de ranimer le projet en se dressant à la tête d'un corps diplomatique formé par l'Empereur dans le but de confirmer la transaction. Ravi, l'Empereur accepta l'offre.

Au bout de plusieurs mois d'attente, l'Empereur, frustré, s'impatienta, mais ne tînt pas rigueur de ce manque de communication entre Vigo et l'Empire. Ce n'est que plus tard que Pierre Cyrille, Ministre des Finances, se rendra compte d'une anomalie dans les comptes impériaux, dont Esteban pensera qu'il s'agit, à raison, d'un détournement personnel de fonds afin d'alimenter l'entreprise financière de Vigo à l'étranger et d'alimenter son « empire social. »

La rumeur dira qu'à la suite de cette découverte, il fut pensé que Vigo avait construit un palais sous la Manche, et qu'une expédition y fut envoyée... Sans succès.

Un avis de recherche conjoint entre l'Empire et les britanniques fut posé à l'égard de Vespasien, qui, insouciant de ce fait, continua de nourrir sa cupidité jusqu'en 276 PA, quelques mois après, il sera détenu dans sa résidence de Norwich puis extradé en terres impériales où il sera jugé et condamné à mort.

Advertisement